Pourquoi s’épiler ?

Avant d’enfiler une jupe, de bronzer sur la plage ou de passer une soirée en tête-à-tête, une bonne épilation est primordiale. Il existe une multitude de techniques d’épilation à pratiquer seule ou en institut. D’après les lectrices interrogées, une bonne épilation permet de se sentir nette et bien dans sa peau.

Pour cette raison, il est primordial de choisir avec soin la méthode la mieux adaptée pour vous épiler. Crème dépilatoire pour les plus douillettes, épilation orientale à base de sucre pour celles qui préfèrent les soins naturels ou encore épilation définitive si vous ne supportez plus d’aller en institut tous les quinze jours…

Pour les plus sensibles, il est préférable de choisir sa méthode d’épilation en fonction de la zone épilée. Car certaines zones sont de fait plus délicates que d’autres. Alors que les jambes, les sourcils et le duvet labial sont les zones les moins douloureuses, beaucoup appréhendent l’étape du maillot et des aisselles, où la peau est plus fine et donc plus sensible.

Cire, crème dépilatoire, rasoir ou épilateur pour l’épilation dite traditionnelle, épilation à la lumière pulsée, laser, ou même épilation électrique pour les techniques plus high-tech, tout est bon pour une peau douce et sans poils ! En fonction de votre pilosité, de vos envies ou de votre budget, le choix des armes est vaste dans la chasse aux poils. A vous de choisir l’épilation qui vous convient le mieux !

Seulement, comme tout sujet il y’a des pour et des contres… Parlant de l’épilation des poils pubiens. “Une femme sans poil ressemble à un enfant”, dira Axelle Red

Et si l’épilation signifiait se soumettre au bon vouloir de la société

Plusieurs militantes féministes pour la cause n’ont pas hésité à publier des photos de leurs jambes ou aisselles poilues, revendiquant le droit de ne pas s’épiler. La féministe et activiste pour l’égalité des sexes Xiao Meili a par exemple décidé de lancer un concours de photos d’aisselles poilues en Chine. Dans le but de  Démontrer qu’une femme peut-être belle même avec des poils sous les bras.  l’épilation résulte d’une société sexiste à laquelle la femme est soumise.

Le journal étudiant The Tab révélait le témoignage de Yasmin Gasimova, une jeune femme de 21 ans qui a décidé d’arrêter de s’épiler depuis plusieurs années. Selon elle, la diabolisation des poils n’est due qu’à la société sexiste dans laquelle nous évoluons.

“Le poil est perçu comme une caractéristique typiquement masculine et bien souvent et injustement, on mesure la “virilité” d’un homme à ses poils au torse ou à sa barbe. Bien que les femmes aient autant de poils que les hommes, même s’ils sont plus fins et plus courts, notre société a décidé qu’elles devaient être totalement glabres si elles voulaient être vraiment féminines. Mais rien du corps naturel de la femme ne devrait la faire se sentir moins femme. Le poil n’est pas quelque chose de sale. Par ailleurs, les femmes ne devraient pas faire face à des standards de propreté plus exigeants que les hommes. C’est la réalité et on ne devrait pas avoir à la cacher !

Axelle Red ira encore plus, dressant un parallèle étonnant entre l’épilation intégrale… et la pédophilie. “Très sincèrement, je trouve que c’est le résultat d’une société pédophile. Quand on voit les signes de beauté qu’on a dans notre société, ce sont très souvent des signes d’enfance”, a expliqué la chanteuse.

 

Commentaires Facebook