Ce que cela signifie d’aimer une fille qui a l’habitude de vivre seule

Une fille qui a l’habitude de vivre seule sera différente de toute les autres filles avec qui vous avez été en couple. C’est certain. C’est celle que vous aurez le plus de mal à faire craquer, ses barrières seront les plus difficiles à franchir, et sa vigilance sera au maximum.

Car pendant longtemps il n’y a eu que ça : ses barrières

Elles représentent une partie du monde qu’elle a construit entièrement seule, et en plus d’être une protection, elles sont également à l’origine de son identité. Elles représentent la coquille englobant l’endroit qu’elle a créé, la vie qu’elle a construite, le monde qui n’appartient qu’à elle. Et alors qu’elles la protègent, la gardent en sécurité, c’est également tout ce qu’elle connaît.

Donc, elle aura du mal à trouver un espace pour quelqu’un d’autre, et ce sera un défi pour elle.

Une fille qui est habituée à vivre seule dira (à un moment ou un autre) qu’elle «n’a pas besoin de vous. » Elle va sortir des variations de « je peux le faire moi – même » et « Ne t’inquiète pas pour ça » et  » Je dois gérer cela » si souvent qu’elle ressemblera à une femme à part entière, indépendante comme vous n’en aurez jamais vue auparavant.

Et dans une certaine mesure, tout cela est vrai. Elle peut probablement le faire seule, vous ne devez pas vous inquiéter à ce sujet, et elle est capable de tout gérer.

Mais ce n’est pas parce qu’elle peut le faire elle-même et qu’elle n’a probablement pas besoin de vous que cela signifie qu’elle ne veut pas de vous.

Ce n’est pas parce qu’elle peut parcourir la route seule, qu’elle n’apprécierait pas votre compagnie.

Après un certain temps, vivre seule devient votre espace sûr et confortable. Se répondre à soi-même est plus fiable, on ne doit s’occuper que de soi. Et même si parfois il y a la solitude, c’est une solitude plus légère. C’est une solitude qui finit par devenir familière et presque belle.

Donc, quand quelqu’un d’autre arrive, et bouleverse ce monde et cette solitude, cela crée une secousse.

C’est un bouleversement non seulement dans son monde, mais dans sa routine, dans ce qu’elle connaît.

Et ainsi, pendant un certain temps, il y aura certains ajustements. Il y aura des hauts et des bas, certaines concessions à faire. Il y aura une certaine crainte sur l’avenir. Non seulement parce qu’elle tentera de vous laisser entrer dans son monde, de vous inviter dans une vie qui, auparavant, était seulement la sienne.

Mais il y aura aussi cette crainte que si elle vous laisse entrer, vous fait confiance, elle arrêtera d’être bien seule, et commencera à seulement être bien avec vous.

Et la peur qui accompagne cela est,

« Que dois-je faire s’il me quitte? »

Quand vous aimez une fille qui est habituée à vivre seule, vous aimez une fille qui est effrayée par la possibilité d’avoir à réapprendre à faire cela. Vous dites ,

« S’il te plaît laisse – moi entrer, » alors qu’elle dit, « S’il te plaît ne pars pas. »

C’est facile de vivre seule une fois que vous y êtes habituée, mais le temps que l’on met à s’y habituer est souvent un voyage incroyablement difficile, et elle redoute vraiment la possibilité d’avoir à le refaire.

Donc , quand vous aimez une fille qui est habituée à vivre seule, s’il vous plaît soyez prêt à rester. Soyez prêt à lui tenir la main quand elle dira, « je peux le faire, » et répondez, « Mais je peux t’aider. » Soyez prêt à en apprendre davantage sur sa vie, son monde, et à trouver un moyen de le respecter tout en faisant partie de celui-ci.

Soyez prêt à escalader les barrières construites autour d’elle, et de son cœur, et soyez prêt à ne jamais vous inquiéter de ce qui se passe en dehors d’elle.

Parce que quand vous le ferez, quand vous le ferez vraiment, et elle sera prête à ne jamais vous laisser partir.

espritsciencemetaphysiques

 

Commentaires Facebook