Les vertus du poivre long encore appelé poivre de Guinée ou la graine de Paradis

Lorsque les comptoirs européens commencèrent à se multiplier le long des côtes occidentales de l’Afrique ( commerce et esclaves), le poivre d’orient, le poivre noir, retrouva alors sur les tables de la métropole un concurrent qui était un revenant : le poivre de Guinée mentionné par Pline comme “poivre africain”, malaguette ou graine de Paradis. La graine de Paradis avait eu son heure de gloire au XIII e puis au XVI e siècle lorsqu’un prophète en “marketing” conçut l’idée géniale de l’appeler ainsi.
…/… La Renaissance, puis le Grand Siècle virent le déclin de cette épice comme de beaucoup d’autres, si ce n’est le poivre noir, puis elle revint quelques temps au XVIII e siècle (source : Histoire naturelle et morale de la nourriture de Maguelonne Toussaint-Samat). Les graines de Paradis sont de la même famille que le gingembre ( Zingiberacées) en plus d”être une épice très utilisée dans la cuisine africaine. c’est aussi un ingrédient rentrant dans la fabrication des alcools ( bières, vins…) : du vin arômatisé l’ « hypocras », Pastis en France, whisky au Etat-unis, l’aquavit en Scandinavie

Il est aussi un outil indispensable en médecine traditionnelle pour traiter différentes maladies

Les vertus du poivre de Guinée

– soigner les morsure de serpents, vers intestinaux, la lèpre, la rougeole
– pour ses vertus aphrodisiaques et stimulantes
– un diurétique
– un digestif
la bronchite chronique ;
l’asthme ;
la constipation ;
la gonorrhée ;
la paralysie de la langue ;
la diarrhée ;
le choléra ;
le paludisme chronique ;
l’hépatite virale ;
les infections respiratoires ;
les maux d’estomac ;
la bronchite, les maladies de la rate ;
la toux ;
les tumeurs.

C’est notamment une piste intéressante pour développer de nouveaux traitements contre le cancer. Le poivre long (Piper longum) est une plante originaire d’Inde.  Présente depuis des milliers d’années dans le sous-continent indien, elle est employée en médecine traditionnelle pour traiter différentes maladies.  Les constituants isolés à partir du poivre long sont, par exemple, la pipérine, la piperlongumine, la sylvatine, la sésamine, la pipermonaline et la pipérundécalidine.

Les propriétés anticancéreuses du poivre long font l’objet de différentes recherches.

Dans un article de Journal of Biological Chemistry, des chercheurs de l’UT Southwestern Medical Center décrivent le processus chimique permettant les propriétés anticancéreuses de l’épice: le secret du poivre long se trouverait dans un de ses constituants, la piperlongumine. Celle-ci a démontré son activité contre différents cancers (prostate, sein, poumoncôlonlymphomeleucémie, tumeur du cerveau primaire et cancer de l’estomac). En utilisant la cristallographie aux rayons X, les chercheurs ont montré comment la piperlongumine est transformée après avoir été ingérée. Elle est convertie en une molécule qui réduit l’activité d’un gène appelé GSTP1 (glutathion S-transférase Pi 1). GSTP1 produit une enzyme de détoxification qui est souvent abondante dans les tumeurs.

De manière générale, un extrait de poivre long induit la mort de cellules cancéreuses, sans affecter les cellules non cancéreuses, ce qui en fait un extrait naturel intéressant pour lutter contre des tumeurs.

 

Avec Futura Science et Le Monde.fr

En savoir plus sur les poivres ici


AVERTISSEMENT
Cet article est uniquement à des fins d’éclaircissement et ne doit pas être utilisé comme un remplacement pour le diagnostic professionnel et les traitements. N’oubliez pas de toujours consulter votre médecin avant de prendre des décisions en matière de santé ou pour obtenir des conseils et un traitement .

Commentaires Facebook