Kamasutra : Position de la déesse

Enfin une position qui met vraiment les femmes en valeur ! Et pour une fois, rien que le nom donne envie (parmi les articles déjà publiés, on reconnaît que ce n’est pas toujours le cas !). Le joli nom de cette position (également nommée « Lotus à bascule ») vient de l’époque où les Hindous associaient le rôle des femmes dans les rapports sexuels aux déesses de leur panthéon. Car c’est ça dont les femmes ont vraiment envie, messieurs : être les déesses de votre vie… et dans votre lit ! La position de la déesse, une position délicieuse, à essayer absolument (si ce n’est pas déjà fait) et qui va tout particulièrement plaire aux femmes pour bien faire l’amour…

Description de la position de la déesse

L’homme est assis, les jambes légèrement écartées pour plus de stabilité, ou en tailleur pour les plus souples. S’il y a un mur à proximité, il peut même s’adosser pour être vraiment bien calé. C’est là que la déesse fait son apparition et s’apprête à recevoir les offrandes de son adorateur en venant s’asseoir face à lui, sur ses genoux… et, beaucoup plus prosaïquement, en dirigeant bien le pénis de son homme (qui peut porter un cockring) pour qu’il s’encastre sans problème dans son vagin. La femme peut alors enserrer les reins de son partenaire avec ses jambes pour avoir encore plus la sensation d’être collés-serrés. Ou si elle a peur de peser un peu trop sur les cuisses de Monsieur, elle peut poser les pieds sur le lit (ou au sol, selon où vous vous trouvez), et effectuer les mouvements de va-et-vient en restant accroupie, de manière savoureusement tribale. C’est une position assez égalitaire car c’est plutôt l’homme qui impose la cadence, mais la femme peut aussi bouger à son gré en ondulant divinement des fesses et du bassin pour son plus grand plaisir, ainsi que celui de son partenaire.

Les avantages de la position de la déesse

· La position de la déesse est réputée pour favoriser l’orgasme vaginal – d’où son nom, cette fois vous allez vraiment grimper au septième ciel ! La pénétration est profonde et elle permet de bien stimuler les parois vaginales, aussi bien que le clitoris que la femme peut frotter sans se lasser contre le pubis de son amant.
· De plus, les femmes sont libres de se stimuler comme elles l’entendent (soit par des mouvements de va-et-vient, soit par de subtiles ondulations du bassin), ou alors de se laisser faire complètement et de laisser leur homme les couvrir de bisous et de caresses, ou simplement les serrer fort dans les bras. Ainsi la position convient aussi bien aux femmes dominatrices qu’à celles qui aiment être câlinées et protégées – ou encore mieux à celles qui aiment passer de l’un à l’autre !

La position est extrêmement tendre et sensuelle. Les deux corps sont enlacés dans un contact délicieusement enveloppant, les baisers et les regards sont possibles à tout instant. Et l’homme peut plonger la tête entre les seins de sa déesse préférée, et venir très respectueusement lui mordiller les tétons en signe d’adoration !
· Et les hommes dans tout ça ? D’abord ils ne se plaindront certainement pas de pouvoir ainsi savourer de si beaux moments la tête dans le décolleté de leur partenaire. Ensuite, sachez que c’est une position particulièrement recommandée aux éjaculateurs précoces. Et pour tous ceux qui veulent retarder leur éjaculation, cette position vous permettra d’honorer votre charmante amante encore plus longtemps !

Les désavantages de la position de la déesse
· La stimulation reste limitée pour l’homme qui finira peut-être par se lasser.
· La position n’est pas très stable. Mais lorsque vous en avez assez de tanguer, de chanceler et de chavirer… changez de position !

Commentaires Facebook